RWANDA: SOS : MADAME ILLUMINEE IRAGENA SERAIT DANS UN ETAT CRITIQUE DANS LE CAMP DE TORTURE DE KAMI

Selon de sources bien informées, Madame IRAGENA Illuminée portée disparue le 26 mars 2016 serait détenue dans le tristement célèbre camp militaire de Kami en banlieue de Kigali. Ce camp militaire est réputé pour sa cruauté au cours des interrogatoires pour extraire de faux témoignages. Des sources dignes de foi nous apprennent qu’elle aurait été torturée.
Il y a lieu de rappeler qu’Amnesty International a publié un rapport détaillé en 2012 dénonçant l’usage systématique de la torture au Rwanda par les services des renseignements militaires. La situation n’a point changé. Selon les témoignages d’anciens détenus, certaines méthodes comprennent le recours à l’utilisation de chocs électriques, en frappant les détenus ou par privation sensorielle, ainsi que par l’étouffement par un sac plastique sur la tête pour les forcer à parler.
According to informed sources Mrs. Illuminee Iragena, reported missing since March 26, 2016, could be held in the notorious Kami military barracks, on the outskirts of Kigali City, Rwanda. The Kami military camp is notoriously known for its cruel interrogation methods used to extract false testimonies. Some reliable sources report that Mrs. Iragena has been tortured.
It should be recalled that in 2012 Amnesty International published a detailed report condemning the systematic use of torture in Rwanda by military intelligence services. According to former inmates, some methods include the use of electric shocks, beating detainees or sensory deprivation to force them to speak, and by suffocation with a plastic bag over the head.
Madame Illuminée Iragena est mère de trois enfants mineurs et son mari a dû s’enfuir avant l’enlèvement de son épouse pour éviter d’être arrêté ou enlevé. Les enfants restent très vulnérables. Le crime d’Illuminée est que les services de renseignements sont tombés sur son nom inscrit dans le livre écrit par la prisonnière politique Victoire Ingabire Umuhoza, Présidente des FDU-Inkingi,  pendant son incarcération à la prison Centrale de Kigali.
Les FDU-Inkingi appellent les principaux bailleurs de fonds du régime du FPR à user de leur influence, pour obtenir la libération de cette mère de famille innocente, avant qu’il ne soit trop tard. Elles appellent les organisations nationales internationales des femmes à condamner les enlèvements et emprisonnement des femmes rwandaises, membres ou soupçonnées uniquement d’être membres de l’Opposition Politique. Elles appellent également les organisations tant nationales qu’internationales à prendre les mesures qui s’imposent pour assurer la protection des enfants de Madame Illuminée Iragena.
Les FDU-Inkingi rappellent que les camps militaires ne peuvent en aucun cas être des lieux de détention de civiles, et encore moins de civiles innocents. De telles pratiques d’une autre époque sont révolues et doivent cesser.
Fait à Londres, le 28 Avril 2016
FDU-Inkingi
Justin Bahunga
Commissaire aux Relations Extérieures et Porte-parole
jbahunga@yahoo.co.uk

Illuminee-camp-Kami.press-releaseMrs. Illuminee Iragena, is a mother of three young children and her husband had to flee the family home before the kidnapping of his wife in fear of being arrested and/or abducted. These children are very vulnerable. The alleged crime committed by Illuminee is that the intelligence services have found her name on the book written recently by political prisoner Victoire Ingabire Umuhoza, FDU-Inkingi’s Chair, while in incarceration at the Kigali maximum security prison.
The FDU-Inkingi party calls upon:

  • Key donors of the RPF regime to use their influence to obtain the release of Mrs. Illuminee Iragena before it is too late.
  • National and international women organisations to condemn abduction and imprisonment of Rwandan women that are members or suspected to be members of the political opposition.
  • National and international organizations responsible for child protection, to take the necessary measures to safeguard the children of Mrs. Illuminee Iragena.

The FDU-Inkingi party would also like to make it crystal clear that the military camps should never be used as detention facilities for civilians, much less innocent civilians. Such old age practices are gone and must stop.
Done in London on April 28, 2016
FDU Inkingi
Justin Bahunga
Commissioner for External relations and Spokesperson
jbahunga@yahoo.co.uk

Illuminee-camp-Kami.press-release-EN

Partager cette publication

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this