RWANDA: AVRIL 2006 – AVRIL 2016 : DIXIEME ANNIVERSAIRE DES FDU-INKINGI

 

Rien n’est plus souple et plus faible au monde que l’eau.
Pourtant pour attaquer ce qui est dur et fort,
Rien ne la surpasse
Et personne ne pourrait l’égaler ”.

Lao-Tseu Laozi

Il y a 10 ans, les forces démocratiques rwandaises ont décidé de conjuguer leurs efforts pour forcer la dictature rwandaise à ouvrir l’espace politique et à laisser le peuple rwandais jouir de ses droits inaliénables. Leur détermination et ténacité à ne pas céder aux chantages et à la peur de payer l’ultime sacrifice sont incarnées par leur leader, Madame Victoire Ingabire Umuhoza, détenue dans la prison-mouroir de Kigali. Disciple de Sun Tzu et de Gandhi, Madame Victoire avec ses collaborateurs ont toujours lutté pour la non-violence et pour la construction d’une plateforme de l’opposition démocratique rwandaise pour offrir aux Rwandais un outil efficace de lutter contre la dictature qui les opprime. Les Forces Démocratiques Unies (FDU-Inkingi) sont nées officiellement le 26 Avril 2006. En ce jour nous rendons hommage à toutes les Rwandaises et à tous les Rwandais qui luttent pour leurs droits fondamentaux et inaliénables.
 

“Water is fluid, soft, and yielding. But water will wear away rock, which is rigid and cannot yield. As a rule, whatever is fluid, soft, and yielding will overcome whatever is rigid and hard. This is another paradox: what is soft is strong.” Lao-Tseu Laozi

 

Ten years ago, the Rwandan Democratic Forces decided to pool together their efforts to force the Rwandan dictatorship to open the political space and to allow the Rwandan people enjoy their inalienable rights. Their determination and tenacity not to give in to blackmail and fear of paying the ultimate sacrifice are embodied by their leader Madame Victoire Ingabire Umuhoza, who is incarcerated in the despicable Kigali maximum security prison. As a true disciple of Sun Tzu and Gandhi, Mrs. Ingabire and her followers in the FDU-Inkingi party, have always privileged non-violence in their struggle against dictatorship and have worked hard to build a platform of the Rwandan Democratic opposition and to make it an effective tool to fight against the dictatorship that oppresses the Rwandan people. The United Democratic Forces (FDU-Inkingi) were officially born on April 26, 2006. On this day we pay tribute to all Rwandans who are fighting for their fundamental and inalienable rights.

Rien n’est plus souple et plus faible au monde que l’eau.
Pourtant pour attaquer ce qui est dur et fort,
Rien ne la surpasse
Et personne ne pourrait l’égaler ”.

Lao-Tseu Laozi

Il y a 10 ans, les forces démocratiques rwandaises ont décidé de conjuguer leurs efforts pour forcer la dictature rwandaise à ouvrir l’espace politique et à laisser le peuple rwandais jouir de ses droits inaliénables. Leur détermination et ténacité à ne pas céder aux chantages et à la peur de payer l’ultime sacrifice sont incarnées par leur leader, Madame Victoire Ingabire Umuhoza, détenue dans la prison-mouroir de Kigali. Disciple de Sun Tzu et de Gandhi, Madame Victoire avec ses collaborateurs ont toujours lutté pour la non-violence et pour la construction d’une plateforme de l’opposition démocratique rwandaise pour offrir aux Rwandais un outil efficace de lutter contre la dictature qui les opprime. Les Forces Démocratiques Unies (FDU-Inkingi) sont nées officiellement le 26 Avril 2006. En ce jour nous rendons hommage à toutes les Rwandaises et à tous les Rwandais qui luttent pour leurs droits fondamentaux et inaliénables.
Dix ans après, des hommes et des femmes déterminés, convaincus que seule la persévérance  viendra à bout de l’intransigeance du régime du FPR,  continuent de battre le pavé en prêchant notre évangile. La rivière a grossi et s’est renforcée avec la création d’une plateforme de l’opposition démocratique rwandaise constituée d’une coalition de cinq partis et organisations politiques. L’édifice n’est pas encore achevé, mais la lutte continue.
Les FDU-Inkingi ont décidé de s’implanter au Rwanda et son leader a pris les devants et est allée mener le combat sur terrain. Son cri de ralliement est « N’ayez pas peur ». Elle a prêché la tactique de non-violence. Les plus incrédules sont restés sceptiques sur ce courage d’une dame décidée à affronter la dictature. Pourtant l’eau a continué à couler inexorablement.
En dépit de multiples  manœuvres d’obstruction initiées par le parti-Etat FPR, les FDU-Inkingi sont devenues un parti de fait et une réalité politique sur la scène politique rwandaise. La dictature qui règne au Rwanda, incarnée par le général Paul Kagame, n’a rien épargné pour étouffer dans l’œuf cette force naissante de changement démocratique.
Il y a eu l’emprisonnement de celle qui est désormais surnommée la « Mandela rwandaise », coupable d’exprimer des opinions divergentes avec celles du régime et d’avoir proposé publiquement des alternatives de solutions à la crise politique et économique rwandaise ; Ensuite il y eu, et il y a encore, le harcèlement et l’emprisonnement des membres des FDU-Inkingi dont le Secrétaire général Sibomana Sylvain et d’autres qui sont régulièrement arrêtés, torturés puis relâchés. Malgré les menaces récentes annonçant que les forces et les milices du FPR tireront à bout portant sur les adhérents et sympathisants des FDU et autres membres de l’opposition, les racines de la détermination des Rwandais à lutter pour leurs droits fondamentaux et inaliénables s’enfoncent de plus en plus profondément. Les revendications pour une véritable démocratisation du pays et la souveraineté du peuple rwandais, la lutte contre l’exclusion et l’ethnisation de la société rwandaise, la lutte contre des commémorations et le deuil discriminatoire qui traumatisent plutôt que de panser les plaies, la lutte pour l’équité et une justice impartiale sont désormais irréversibles.
Convaincu du rôle essentiel de l’opposition en démocratie, le Parti FDU Inkingi est déterminé à mener le combat jusqu’au bout par tous les moyens reconnus dans la déclaration universelle des Droits de l’Homme.
Les FDU-Inkingi croient encore en une solution politique pacifique à la crise politique rwandaise ; Mais elles comprennent l’impatience de ceux qui jugent que, prenant à témoins les déclarations belliqueuses du régime, seraient tentés par d’autres voies.
Fait à Bruxelles le 26 Avril 2016
Bukeye Joseph
Deuxième Vice-Président des FDU-Inkingi
jbukeye11@yahoo.fr

FDU-ANNIVERSAIRE.10ANSAfter ten years, today men and women who are determined and convinced that only perseverance will overcome the intransigence of the RPF regime, continue to march on relentlessly spreading the good news of a final victory. The river, is growing, extending its banks along the way and becoming more powerful with the creation of the opposition political platform composed of five political organisations, including Amahoro-PC, PDP-Imanzi, PS-Imberakuri and RNC-Ihuriro. The building is not yet complete, but the struggle continues.
The FDU-Inkingi party has decided to build its base in Rwanda and its leader took the lead and went to take the bull by its horns on its territory. The rallying cry is “Do not be afraid.” Mrs. Ingabire preached the tactics of nonviolence. Even though the most incredulous people have remained sceptical about the courage of a woman determined to challenge the dictatorship head on, the river is still moving to its final destination and has become unstoppable.
Despite repeated obstructive manoeuvers initiated by the RPF state party, the FDU-Inkingi has become a de facto political party in Rwanda and a political reality on the Rwandan political landscape. The dictatorship which prevails in Rwanda and is embodied by General Paul Kagame, has spared nothing to nip in the bud this nascent force for democratic change. The first attempt in such a move was to detain the person who has now become the “Rwandan Mandela” and was found guilty for expressing views that are different from those of the regime and for publicly offering alternative solutions to the Rwandan political and economic crisis. The move was followed by the persecution and imprisonment of members of the FDU-Inkingi, including the Secretary General, Sylvain Sibomana and many others. Members of the FDU-Inkingi party are regularly arrested, tortured then released.
Despite recent threats announcing that the RPF forces and militias would shoot in broad daylight members and supporters of the FDU-Inkingi party as well as members of other political parties of the opposition, the roots of the determination of the Rwandan people to fight for their fundamental and inalienable rights are digging deeper.  Calls for a real democratization of the country and the sovereignty of the Rwandan people, the fight against exclusion and ethnicization of the Rwandan society, the fight against the discriminatory nature of commemorations and discriminatory mourning that traumatize rather than heal wounds, the fight for fairness and impartial justice, are now irreversible.
Convinced about the vital role of the opposition in a democracy, the FDU-Inkingi party is determined to take the fight to its victorious level by all means that are granted by the Universal Declaration of Human Rights.
The FDU-Inkingi party still believes in a peaceful political solution to the Rwandan political crisis, even though it understands the impatience of those people who, given the bellicose rhetoric of the current regime, might be tempted to try other pathways.
Done in Brussels on April 26, 2016.
Bukeye Joseph
FDU-Inkingi
2nd Vice President 
jbukeye11@yahoo.fr

FDU-ANNIVERSARY.10YEARS

Partager cette publication

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this