REUNION DES FDU-INKINGI A BRUXELLES

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les membres du Comité Directeur des Forces Démocratiques Unifiées, FDU-Inkingi, se sont réunis à Bruxelles, en date du 27 et 28 novembre 2021, pour analyser la situation socio-politique et économique du Rwanda. A l’issue de ses travaux, le Comité Directeur a dégagé les constats et a pris les décisions suivantes :
Les FDU déplorent la détérioration de la situation sociale, sécuritaire et des droits humains au Rwanda ainsi que le sort des centaines des milliers de réfugiés rwandais privés de leur pays par le régime du FPR. En particulier le parti FDU-Inkingi condamne vigoureusement les emprisonnements politiques des activistes et des journalistes youtubeurs, l’augmentation de la précarité dont est victime la population, avec des restrictions sociales, économiques et politiques qui touchent l’ensemble des rwandais à l’exception du petit cercle qui est au pouvoir.
Rappelons que le FPR a pris le pouvoir par la force en 1994 et s’y maintient par la terreur. Il n’a jamais été capable de diriger le pays en respectant les droits élémentaires auxquels aspirent tous les peuples.
Les FDU réaffirment leur engagement à utiliser tous les moyens légitimes pour ouvrir l’espace politique au Rwanda et instaurer l’Etat de droit, seul garant du respect des droits et libertés inaliénables, de la paix, de la stabilité et de la prospérité durables.
Le Comité Directeur a en outre officiellement lancé, ce 28 novembre 2021, deux nouvelles commissions spéciales, à savoir :
1) La Commission Génocides dont la finalité est de :
– Contribuer à la reconnaissance du Génocide contre les Hutus en collaborant avec les autres organisations qui travaillent sur ce dossier ;
– Contribuer à la lutte contre le négationnisme et l’instrumentalisation du Génocide contre les Tutsis et du Génocide contre les Hutus.
2) La Commission Réconciliation dont la finalité est de continuer les travaux visant la réconciliation de toutes les couches de la population rwandaise. Notamment proposer des solutions tenant compte des leçons apprises dans des pays ayant également expérimenté des violences ethniques ou raciales.
La mise en place de ces deux commissions découle du constat d’échec du régime du FPR, incapable de donner au peuple rwandais des réponses appropriées de réconciliation et de gestion des situations induites par les génocides et autres crimes contre l’humanité dont la population rwandaise a été et continue d’être victime.
Fait à Bruxelles, le 29 novembre 2021.
RWALINDA Pierre Célestin
Secrétaire Général des FDU-Inkingi.
FDU-Inkingi – Communiqué de presse du 29 nov 2021

Partager cette publication

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this